Blog

PESTICIDES : Générations futures publie une nouvelle enquête | Quelques conseils d'EKO-EHO

03/01/2016 - 12:32

Via l'analyses de poussière chez des riverains de zones cultivées avec des pesticides, Générations Futures démontre leurs expositions aux pesticides !

"Parce que les personnes vivant dans des zones cultivées de manière chimique sont particulièrement exposées aux pesticides, dont certains sont suspectés d’être des Perturbateurs Endocriniens, nous avons voulu en savoir plus. Nous nous sommes donc interrogés sur le fait de savoir si les populations vivant dans des zones agricoles (vignes, vergers et champs) étaient exposées en permanence et jusque dans leur habitation aux pesticides, tout particulièrement ceux suspectés d’être des perturbateurs endocriniens ? Et si oui : y-avait-t ’il une variation de cette exposition en fonction des saisons " Voir le résultat de l'enquête de Génarations Futures.

LES CONSEILS D'EKO-EHO :

1.  N'introduisez pas vous même de pesticide chez vous, ce qui peut représenter une contamination plus importante que les traitements agricoles, notamment via :

  • Les insecticides : Ils sont des pesticides (dichlorvos, chlorpyrifos, permethrine, lindane...). Préférez leurs versions naturels si vous n'avez pas le choix.
  • Les animaux ; Ils peuvent être une source importante de pesticide via leurs traitement ou collier anti-puce et tique. Pour les traitements supprimez ceux chimiques et préférez les versions naturels.
  • Les plantes :  Ne les traitez pas avec des pesticides !
  • Le bois : Attentions aux traitements du bois.

Plus d'info sur les sources de pollution provenant du mode de vie et nos recommandations ici.

2.  Lors des traitements agricoles à proximité de votre habitation :

  • Fermez toutes les portes et fenêtres.
  • Éteignez votre VMC.
  • Ne surtout pas étendre le linge à l'extérieur.
  • Plantez des haies sur le pourtour de votre terrain.
  • Si possible quittez votre habitation pendant les épandages de pesticides.

Plus d'information sur la qualité de l'air intérieur ici

10 invitations à GAGNER pour ILLE & BIO

10/03/2015 - 13:56

EKO-EHO sera présent au salon Ille & Bio à Guichen (35) le 10 et 11 octobre 2015.

Les 10 premières personnes qui aiment la page Facebook d'eko-eho et qui écrivent un commentaire sur ce post, gagnerons une place chacune.

 

La pollution de l'air intérieur = 19 G€ | EKO-EHO propose des solutions

09/09/2015 - 20:57
Étagère EKO-EHO

La pollution de l'air intérieur représente à elle-seule 19 milliards d'euros par an selon un nouveau rapport du sénat. Découvrez nos solutions !

Chaque année, la pollution atmosphérique coûte plus de 100 milliards à la France et fait 45 000 morts.

La pollution de l'air intérieur représente à elle-seule 19 milliards d'euros par an.

" Pire, chaque année, 7 milliards d’avantages fiscaux sont accordés aux utilisateurs de diesel. 7 milliards, c’est le chiffre du déficit de l’Assurance Maladie en 2013 ! " Lire la suite sur le site de la Fondation Nicolas Hulot »

En attendant l'obligation de surveillance de la qualité de l'air dans les crèches et les écoles qui a été reportée. EKO-EHO propose d'ores et déjà des solutions pour les écoles avec des étagères fabriquées avec des matériaux dégageant de très faibles niveaux de formaldéhydes et de COV. Voir photo ci-dessus d'une étagère réalisée par EKO-EHO pour une école. Découvrir nos autres réalisations »

Découvrez la Forêt d'EKO-EHO Mobilier à Madagascar !

09/05/2015 - 22:19

Un meuble EKO-EHO acheté = un arbre planté !

Découvrez la Forêt d'EKO-EHO Mobilier à Madagascar sur Tree-Nation »

Obésité infantile : attention à la poussière !

08/18/2015 - 22:31

"En activant un récepteur spécifique, certains composés organiques présents dans la poussière pourraient faciliter le développement de l'obésité infantile."

"Non, ce n'est pas une blague : selon une (très sérieuse) étude de la Duke University in North Carolina (États-Unis), la poussière qui s'accumule dans nos maisons pourrait faciliter le développement de l'obésité chez les jeunes enfants... Explications." Lire la suite sur Top Santé »

Pages